Trans Pyr’ et HRP : Refuge à Alos d’Isil !

Avant de détailler ce pur scoop, remercions Isabelle qui nous en a informé et a joint à son propos les extraits de l’article paru dans un supplément de Sud-Ouest.

Il y a donc un refuge à Alos d’Isil  ! Gageons que même Georges Véron n’aurait pas osé imaginer pareil événement…

Depuis août 2014, un refuge de 20 places a ouvert ses portes dans le haut du hameau. Oscar Vidal, le gardien, ne fait pas de repas mais il vend quelques produits de base et le refuge dispose d’une cuisine équipée. Il sera donc possible dans tous les cas de se préparer une énorme platée de pâtes, assortie de quelques babioles.

Vieille maison à Alos d’Isil

C’est un point très positif pour la Trans Pyr’ et pour la HRP car il y avait à Alos un grand vide au niveau du ravitaillement depuis la fermeture en 2006 de la petite auberge « casa Eugenia ». D’un côté, on peut trouver quelques bricoles à l’auberge du Port de la Bonaigua (si l’on n’arrive pas trop tard…) ; de l’autre, c’est le refugi Enric Pujol, non gardé donc sans ravitaillement. C’est donc une très bonne nouvelle pour les randonneurs mais aussi pour Alos, qui va retrouver un lieu de vie en quelque sorte.

En résumé : refuge d’Alos d’Isil

– Gardien : Oscar Vidal

– Téléphone : 00 34 642 580 685

– Capacité : 20 places

– Nuitée : 15 €

– Mail : refugialos@gmail.com

– Site www.refugidalos.cat

– Pas de restauration mais cuisine équipée et vente de vivres de course

De plus, autre point très positif : le chemin des Granges de Moredo a été débroussaillé et balisé. Voilà qui pourrait nous inciter à réhabiliter cet itinéraire que nous avions déjà laissé tomber dans l’édition 2007 de la HRP car il devenait presque impraticable, au profit du passage par Isil ; d’ailleurs, nous ne l’évoquons même pas dans la Trans Pyr’. Cette portion scabreuse à souhait traverse un sous-bois ainsi que des zones de broussailles, de hautes herbes et quelques zones humides : elle va donc nécessiter un entretien annuel car ce genre de milieu évolue très vite. La fréquentation de ce sentier jouera un rôle également. Peut-être y a-t-il eu quelques modifications de parcours ? Les premiers randonneurs qui emprunteront ce sentier fraîchement remis en état sont invités à nous donner leurs impressions. A surveiller dans les années à venir pour voir si ce sentier garde un aspect accueillant ou s’il s’est à nouveau laissé envahir par la végétation.

Trans’ Alpes, Trans Pyr’ et HRP 2015 : vos Questions, c’est ici !

Comme chaque année maintenant, nous vous proposons cette rubrique où chacun et chacune pourront poser leurs questions sur l’une ou l’autre traversée. Cette formule est avantageuse pour tout le monde car elle permet à tous une consultation rapide des questions posées mais aussi des réponses que je peux y apporter. Et pour les questions qui reviennent souvent, je n’aurai qu’une seule réponse à écrire… Si toutefois dans vos questions figurent des éléments plus personnels, il vous reste bien sûr la possibilité de m’écrire directement.

Bons préparatifs et bonne rando 2015 !

Connection : le Retour !

Nous vous avons informé il y a un certain temps maintenant de nos problèmes de connection, nous avons bien fait car ils ont duré au-delà de nos espoirs les plus fous… Après un retour de la connection internet le 21 décembre, nous avons cru que le Père Noël était passé un peu en avance mais le 1er janvier, nouvelle coupure jusqu’en milieu de semaine dernière ! Depuis, tout va bien et cela nous a même été confirmé officiellement, donc on peut être tranquille…
Car nous avons un certain retard à combler, par exemple en envois de scans de la carte AsF n°5, articles, mises à jour sur les deux traversées…
Et comme il n’est pas trop tard, nous en profitons pour vous souhaiter une très belle année à tous, avec de beaux projets montagnards.

Nouvelle adresse mais toujours pas de connection…

nous ne pensions pas en faire une histoire mais notre déménagement nous prive de connection depuis presque trois semaines… Et ce n’est pas fini puisque nous devons faire quelques aménagements avant de prendre un nouveau rendez-vous avec un agent compétent qui nous installera un câble tout neuf…

Ne soyez donc pas inquiets si nous ne publions pas grand’ chose en ce moment ou si nous ne répondons pas immédiatement à vos requêtes (ou à vos messages téléphoniques). Merci de votre compréhension et à bientôt…

Trans’ Alpes, Trans Pyr’ et HRP 2014 : vos retours

Les pentes Nord du Bric Froid depuis le Col Clapis

Les pentes Nord du Bric Froid depuis le Col Clapis

Le 21 juin, nous avons entamé une traversée de la partie Sud de la Trans’ Alpes, à partir du petit village italien de Salbertrand (étape 22). Le premier col en altitude était le Col Clapis, 2850 m, bien garni de neige à partir de 2600 m. La neige étant plutôt bonne et les pentes raisonnables, l’absence de crampons n’est pas problématique mais l’enneigement important de ce col laisse présager de la suite… Sans vous raconter le parcours par le menu, l’enneigement des cols fut en effet important et la neige parfois dure en raison de gelées nocturnes assez marquées. Nous avons donc dû parfois opter pour des solutions de repli, notamment au niveau de la Brèche de Borgonio et du Pas de Corborant.

A propos du Pas de Corborant, nous l’avons évité en empruntant un sentier qui avait suscité une vive polémique lors de sa création en 2008, sentier qui nous a mené au Pas de Colle Longue où une descente facile en Italie permet de rejoindre l’excellent rifugio del Laus (ou Alexandris Foches). Nous reparlerons de ce sentier (et surtout des circonstances de sa création) dans un futur article mais on peut déjà le considérer comme une alternative bienvenue au redoutable Pas de Corborant.
Après de trop longues intempéries et pas assez équipé (crampons) pour affronter le massif de l’Argentera et le versant Nord du Gélas, nous avons décidé d’arrêter notre trek à Isola 2000.
Cette année, la neige a été particulièrement tenace dans la moitié Sud des Alpes, surtout dans les secteurs Argentera-Mercantour, au point qu’il y a quelques jours encore, le gardien du refuge de Pagari conseillait encore vivement les crampons pour franchir le passage de l’Arête des Glaciers dans l’étape 38 de la Trans’ Alpes.

La moralité de cette traversée de la moitié Sud pourrait être : si tu veux partir tôt sur la Trans’ Alpes, n’oublie pas ton piolet et tes crampons (et tes gants et ton bonnet)…

D’après les premiers échos que nous avons reçus, que ce soit dans les Alpes ou dans les Pyrénées, la cuvée 2014 s’annonce comme un millésime neigeux avec une météo mitigée voire carrément hostile.

Jérôme

Changement d’itinéraire dans l’étape 3 de la Trans Pyr’

Notre ami le botaniste Jean-Yves nous avait alertés dans l’un de ses commentaires sur un changement d’itinéraire dans l’étape 3 de la Trans Pyr’ (ou dans les étapes 38 et 39 de la HRP) mais nous reprenons l’info pour la mettre en valeur, au cas où elle aurait échappé à votre œil averti.
Si l’on suit la Trans Pyr’, ce changement intervient au niveau du Roc de France : il ne faut plus descendre sur le Can Félix par le Coll del Ric car le propriétaire de cet immense domaine ne veut plus que les randonneurs traversent ses terres. Nous ne connaissons pas les raisons de cette décision mais il est possible qu’elle soit motivée par le comportement indélicat de quelques randonneurs.
Le nouvel itinéraire suit la crête frontière après le Roc de France jusqu’au Col de Périllou (ou Perello) puis descend par un sentier balisé sur l’écogîte de la Palette, où vous attendent un chaleureux accueil et une bonne nourriture bio. Ensuite, il est possible de rejoindre Amélie en passant par Montalba mais on peut aussi suivre le GR10 jusqu’à Arles-sur-Tech puis jusqu’au gîte de Batère.
Bonne rando !

Trans’ Alpes, Trans Pyr’ et HRP 2014, vos questions, c’est maintenant !

Petit message aux « retardataires » qui auraient des questions à me poser pour préparer leur traversée des Pyrénées ou des Alpes : je suis de mon côté en train de mettre au point une traversée Trans’ Alpes pour cet été et serai absent à partir du 15-20 juin, avec un retour prévu autour du 15 août. Donc, à moins que vous ne partiez qu’en fin de saison, il vous reste deux grosses semaines pour m’adresser vos questions, d’autant qu’il faut parfois plusieurs échanges pour bien préciser les choses.
De même pour ceux qui souhaiteraient quelques scans de la carte AsF n°5 qui est épuisée (voir notre article à ce sujet), n’hésitez pas à faire votre demande dès maintenant, je suis maintenant rompu à la manœuvre…
Bien sûr, un ami s’occupera des affaires courantes pour les éditions pendant mon absence mais il n’a pas fait les traversées et ne pourra probablement pas répondre à vos questions qui sont souvent d’ordre pratique ; donc, à vos claviers !
Bons préparatifs et bonne rando à tous !

Trans’ Alpes : Carte AsF n°5 épuisée

Vous savez sans doute qu’il existe une série de carto-guides au 1/25000 (Alpes sans Frontières, AsF) qui couvre les zones frontalières entre la France et l’Italie. Initialement, 20 carto-guides étaient prévus mais seulement 17 ont été réalisés ; il manque les trois concernant la frontière franco-suisse (n° 18 à 20). Si la partie « guide » de ces carto-guides nous a paru assez touffue (quand nous avons réussi à l’avoir en français), nous avons par contre beaucoup apprécié les cartes dont certaines nous sont très utiles pour la Trans’ Alpes, qui passe souvent sur le « versant » italien.

Carte AsF n°5 Argentera - Mercantour

Nous abordons ici un problème relatif à la carte AsF n°5, intitulée Argentera – Mercantour, concernant les étapes 36 et 37 de la Trans’ Alpes. Chaque année, nous sommes amené à envoyer les scans de cette carte n°5 de manière individuelle à plusieurs randonneurs (pour ne pas dire plus) qui se trouvent dans l’impossibilité de se la procurer, que ce soit la version papier ou même la version électronique.

Nous sommes donc intervenu auprès de la Fédération Française des Clubs de Montagne et Alpinisme (FFCAM) afin de demander la permission de donner en libre service sur notre site les quelques scans A4 relatifs à la carte non disponible. Après quelques échanges de mails, celle-ci nous a renvoyé vers l’IGN qui détient les droits sur ces cartes.
Nous avons alors proposé à l’IGN de faire figurer sur les scans en surimpression le logo de l’IGN de manière à ce qu’on ne puisse ignorer la provenance des documents mais rien n’y a fait. On nous a baladé de correspondant en correspondant jusqu’à ce qu’on nous dise que c’étaient des documents soumis à des droits… Sans blague, merci du renseignement !
Nous avons pourtant avancé auprès de l’IGN l’argument que ces extraits de cartes au 1/25000 fournissaient des renseignements importants sur cette étape délicate qu’est l’étape 37 (le Colle di Brocan est l’un des plus sauvages de la Trans’ Alpes) et que la sécurité des randonneurs était en jeu d’une certaine manière : en effet, pour une étape aussi ardue, une carte au 1/25000 est toujours appréciable. Elle permet de se situer et de suivre plus facilement le descriptif de l’étape. Mais cet argument est visiblement de peu de poids devant la question des droits…
N’oublions pas que l’IGN est une structure de l’état, que vous et moi alimentons avec nos faibles deniers ! C’est vrai que sur ce coup-là, l’IGN n’a aucun bénéfice direct à tirer de son geste, à part se faire un peu de pub et rendre service à des gens qui les font vivre et sont en plus de très bons clients (car nous avons tous acheté un certain nombre de cartes IGN au 1/25000 et dans ce cas précis, les randonneurs veulent encore acheter cette carte n°5 mais ils ne peuvent pas), mais ce genre de considération n’a plus cours de nos jours. Les seuls arguments qui pourraient émouvoir ces braves gens seraient sans doute un beau chèque avec plein de zéros…
En attendant, le zéro, nous l’attribuons à l’IGN ! Et bien pointé !
Nous avons consacré cet article au carto-guide AsF n°5 mais il semble (nous venons de vérifier sur le site de l’IGN) que le carto-guide n°8 soit également épuisé, alors que le n°4 serait en cours de réapprovisionnement… Pour le n°8, ce n’est pas vraiment un problème puisque les zones qui nous intéressent sont également présentes sur les cartes françaises. Par contre, souhaitons que le n°4 soit à nouveau disponible car l’étape 38 et le début de la 39 sont concernés par cette carte.
En attendant une meilleure solution dans un futur pas trop éloigné (?), que les randonneurs se rassurent, nous continuerons à leur envoyer les extraits de cette carte AsF n°5 de manière individuelle. C’est vrai, pourquoi faire simple…

La Porta del Cel par Alejandro Gamarra

Logo La Porta del Cel

Quelques mots sur ce très beau circuit transfrontalier, au nom si évocateur, entre l’Ariège et la Catalogne (Parc Naturel d’Alt Pirineu) : ce parcours d’altitude est un mini-trek de plus ou moins cinq étapes qui visite la Pica d’Estats (3143 m, point culminant de la Catalogne) mais aussi le Montcalm et le Pic de Certascan.

Le Montcalm depuis la Pica d’Estats

L’itinéraire, qui fait souvent route commune avec la HRP ou la Trans pyr’, fait halte dans les refuges de Graus, de Certascan, du Pinet et de Vall Ferrera. Il a été mis à jour par Alejandro Gamarra, gardien du refuge de Certascan, dont nous vous avons déjà parlé ; il a d’ailleurs rédigé un topoguide décrivant ce trek par le menu mais il n’est pas (encore) traduit en français. Outre les sommets prestigieux à gravir, l’itinéraire, qui serpente parmi de nombreux lacs et torrents, propose une grande variété de paysages évoluant en fonction des versants et de l’altitude, passant ainsi des prairies verdoyantes à un décor glaciaire de roches et de névés…
A noter la possibilité de se faire accompagner par un guide.

Pour les amateurs de trail, la Porta del Cel peut se parcourir d’un trait mais c’est une épreuve assez « consistante » : 65 km et 5500 m de dénivelé positif (et bien sûr autant de négatif), avec en prime de nombreux passages en terrain montagne très marqué (blocs, névés…). Pour l’instant, le meilleur temps est de 11 h 57 min.

Le Pic de Sotllo et les Guins de l’Ase

Pour tout renseignement sur l’inscription, les réservations en refuges ou le règlement du trek, il suffit de consulter le site www.laportadelcel.com

Alejandro Gamarra, dont nous vous reparlerons bientôt à propos de ses problèmes avec la fédération catalane et le refugi de Certascan, nous informe qu’il vient de mettre au point un nouveau circuit transfrontalier intitulé « Muntanyes de la Llibertat » ; nous vous ferons un petit topo sur ce trek entre Ariège et Catalogne dès que nous en saurons un peu plus. En attendant, vous pouvez déjà vous régaler avec la Porta del Cel…

Eric Bérioux : Transalpes VTT

Eric Bérioux : Transalpes VTT

Avis aux amateurs de raids à VTT : la Trans’ Alpes a maintenant sa version « deux roues », avec la sortie du guide Transalpes VTT, chez Glénat. Cela faisait un moment que nous suivions le projet d’Eric Bérioux, l’auteur, et sommes heureux qu’il l’ait mené à son terme et de si belle manière.

Un guide à classer plutôt parmi les beaux livres que dans les topoguides – même s’il contient les infos d’un topo – avec son format pseudo-carré de 19 cm environ de côté et son papier glacé. La présentation est soignée et les étapes sont présentées avec une fiche technique (police un peu petite ?), le tracé et le descriptif. De superbes photos agrémentent la mise en pages, mettant ainsi en valeur tous les massifs traversés.
L’itinéraire est découpé en cinq tronçons qui sont présentés avec leur profil altimétrique. De plus, dans le livre, un QR code permet d’obtenir la trace gps des étapes au format .gpx, celle-ci étant donnée à titre indicatif.

170 pages pour cette traversée des Alpes à VTT en 25 étapes, entre Saint-Gingolph et Saint-Raphaël : le parcours est bien sûr totalement différent de notre version pédestre de la Trans’ Alpes mais les deux itinéraires se rejoignent toutefois pour quelques heures de route commune entre le refuge de la Blanche et le refuge de Maljasset. D’ailleurs, la Transalpes VTT franchit à cette occasion son point culminant, le Col de la Noire, à 2955 m. Bienvenue donc à cette traversée des Alpes en deux roues et félicitations à Eric pour ce très beau travail.

Etant publiée chez Glénat, vous n’aurez aucun mal à vous procurer la Transalpes VTT…