Trans’ Alpes, Trans Pyr’ et HRP 2016 : vos retours

Alors que de nombreux randonneurs sont déjà rentrés de leur périple dans les Alpes ou dans les Pyrénées, nous ouvrons avec un peu de retard notre rubrique sur vos retours de rando 2016.
Vous pouvez nous renseigner sur les changements que vous aurez observés (gardiens de refuge, état de certaines cabanes, itinéraire…) mais aussi nous livrer vos impressions sur les paysages traversés, sur vos rencontres humaines et animales ; ou suggérer de nouvelles variantes…

Trans’ Alpes, Trans Pyr’ et HRP 2015 : vos retours

Comme chaque année et même un peu en avance, nous ouvrons notre rubrique « Retours » sur vos traversées des Alpes ou des Pyrénées. Plusieurs randonneurs sont déjà rentrés de leur périple et pourront désormais poster leur compte-rendu. Et cette année, ce ne sont sûrement pas les névés qui ont entravé la progression ! La canicule a-t-elle été ressentie en montagne autant que dans certaines régions et aussi longtemps, l’Est par exemple… Bien sûr, nous sommes impatients de lire vos compte-rendus mais prenez votre temps quand même, prenez le temps de débriefer tout ça tranquillement.
Et n’hésitez pas à nous signaler une erreur de descriptif ou un changement d’itinéraire, un défaut de conception du guide ou un manque intolérable (l’absence de coordonnées gps des étapes ne saurait être considérée comme un manque intolérable…). Cela dit, nous apprécions aussi les compliments…
A vos plumes !

PS : vous n’êtes pas obligés d’avoir fait une traversée complète pour vous exprimer !

Refuge de Barroude hors circuit…

Nous avons sorti cette info de notre article général sur les refuges pyrénéens car elle mérite une attention particulière.

A la suite d’un incendie survenu dans la nuit du 11 au 12 octobre 2014, le refuge de Barroude a été entièrement détruit ; heureusement sans faire de victime puisque le refuge était fermé. Pour l’instant, l’enquête sur les causes du sinistre est peut-être terminée mais le projet de reconstruction ne semble pas être à l’ordre du jour. En effet, selon une source proche du Parc (qui est propriétaire du refuge), il ne faut pas compter séjourner à Barroude avant 4 ou 5 ans. Le délai paraît incroyablement long mais le problème principal semble être le financement de cette reconstruction, dont le coût risque de dépasser allègrement le million d’euros ; il ne faut pas oublier que le refuge est situé à 2377 mètres d’altitude et que le moindre chantier nécessite hélicos et ouvriers spécialisés qui devront pouvoir dormir sur place, avec un minimum de confort. De plus, les travaux ne peuvent être réalisés que pendant la belle saison, qui ne dure guère plus de trois mois…

Muraille de Barroude

L’association « Sauvons la Géla » milite pour une reconstruction rapide, tout comme nous et tous ceux qui apprécient ce site, et qui appréciaient depuis plusieurs années maintenant l’accueil chaleureux qui leur était réservé au refuge, par Rozenn et Eric. Et quand je dis « accueil chaleureux », ce n’est pas pour faire bien : que vous preniez un café seul en milieu de journée ou que vous soyez un groupe de huit qui a réservé pour une demi-pension et qui prend moult consommations, l’accueil est le même, sans arrière-pensées mercantiles. D’ailleurs, Rozenn et Eric s’occupent désormais du refuge d’Arrémoulit.

D’un point de vue plus égoïste, c’est-à-dire pour la Trans Pyr’ (étape 28) et pour la HRP (étape 17), c’est un point de chute important qui disparaît pour quelques années au moins. Certes, les campeurs pourront toujours bivouaquer dans ce site grandiose où l’eau ne manque pas, mais pour les non-campeurs, il se profile une étape Parzan – Héas qui risque d’être redoutable. Déjà, l’étape 17 de la HRP qui relie Héas à Parzan, compte 9 heures de marche et 1500 mètres de dénivelé positif ; dans l’autre sens (celui de la Trans Pyr’), elle sera assurément plus longue d’une bonne heure (10h20 si l’on additionne les temps donnés dans le topo), avec 1900 mètres de dénivelé positif… Peut-être faudrait-il composer alors avec les refuges non gardés intermédiaires, à savoir le refugio de Barrosa, la cabane des Aguilous (réservée en priorité au berger) et la cabane d’Aguila.

Nous serons heureux bien sûr de vous annoncer dans un futur plus ou moins proche que le projet de reconstruction est ficelé, et dans un futur un peu moins proche, que la reconstruction elle-même est en cours. En attendant, les non-campeurs peuvent aussi prévoir une belle-étoile à Barroude…

Refuges Pyrénéens : quelques changements

Voici quelques nouvelles sur les refuges pyrénéens, que nous égrèneront au fil de la Trans Pyr’ :

Etape 3 : nous vous avons déjà signalé dans un précédent article le changement d’itinéraire de cette étape qui vous amène au sympathique Ecogîte de la Palette.

Etape 9 : Liliane et Christian Lousteau, du Gîte l’Hospitalité, ont pris leur retraite après 15 ans passés à accueillir randonneurs, automobilistes et bikers et à leur préparer de succulents repas. Mais le gîte ne disparaît pas, heureusement, ce sont maintenant Carole et Alain Cocatrix qui ont pris le relai. Les téléphone et mail sont inchangés.

Bonne retraite à vous deux, Liliane et Christian et bonne route à vos successeurs !

Etape 11 : le refugi de Sorteny est désormais gardé, et c’est une bonne nouvelle pour nous car l’étape 11, aux allures de marathon, s’en trouve légèrement raccourcie.

Etape 12 : changement de gardien au refuge du Fourcat. Philippe Bringay est parti s’occuper du refuge des Bésines, dans le massif du Carlit ; il est remplacé par Jean-Claude Perry.

Etape 16 : Alejandro Gamarra, le gardien du refugi de Certascan, effectue en ce moment sa dernière saison au refuge. Nous ne savons pas encore ce qu’il adviendra du refuge après le départ d’Alejandro. Nous le contacterons prochainement pour en savoir plus sur le sort du refuge, et sur le sien bien sûr.

Etape 18 : un refuge existe donc à Alos d’Isil (voir notre article).

Etape 22 : le refugi Sant Nicolau ou de l’Hospital de Vielha est désormais fermé. Il reste le refugi de Conangles, à 20 minutes au Sud.

Etape 28 : mauvaise nouvelle pour la Trans Pyr’ et la HRP : le refuge de Barroude est fermé pour plusieurs années. Nous allons publier incessamment un article sur ce point.

Etape 29 : suite au décès de la regrettée madame Barrère, l’auberge « le Refuge », à la Chapelle de Héas, est désormais fermée. Il reste dans le hameau l’auberge de la Munia, qui dispose de quelques chambres et d’une aire de camping. Un peu plus haut, vous avez aussi l’Hôtellerie du Maillet, au pied du Cirque de Troumouse.

Etape 30 : changement de gardiens à la Grange de Holle. Catherine et Joseph partent tenir un petit camping en Vallée d’Ossau ; un changement de rythme salutaire après 16 années passées au service de la Grange de Holle, qui impose des cadences soutenues et de longues journées de travail… Ils sont remplacés par Philippe Cordier, à qui nous souhaitons une belle aventure.

Etape 31 : changement de gardiens à Baysselance (ouf ! soupireront certaines mauvaises langues…) : ce sont maintenant Morgane Abadie et Pierre Lafont qui vous accueilleront au refuge.

Changement aussi aux Oulettes de Gaube : Jean-Thomas Ara a laissé sa place à Pauline Fabert et Boris Bodda pour diriger le refuge. Merci à Jean-Thomas pour la qualité de son accueil au long de ces années et bonne continuation !

Etape 33 : le refuge est maintenant gardé par Rozenn et Eric, anciens gardiens du refuge de Barroude. Le site est différent de Barroude mais il n’est pas spécialement laid… Bonne continuation à vous deux !

Etape 38 : le refuge Jeandel, de la Pierre-Saint-Martin, qui avait vu sa toiture arrachée lors d’une tempête à Noël 2013, a été refait à neuf. Claire et Jean sont à nouveau en mesure d’accueillir les randonneurs et c’est une bonne nouvelle.

Etape 41 : le Chalet Pedro n’accueille plus les randonneurs, depuis quelques années maintenant. Il s’est converti en gîtes qu’on peut louer à la semaine ou au week-end.

Trans Pyr’ et HRP : Refuge à Alos d’Isil !

Avant de détailler ce pur scoop, remercions Isabelle qui nous en a informé et a joint à son propos les extraits de l’article paru dans un supplément de Sud-Ouest.

Il y a donc un refuge à Alos d’Isil  ! Gageons que même Georges Véron n’aurait pas osé imaginer pareil événement…

Depuis août 2014, un refuge de 20 places a ouvert ses portes dans le haut du hameau. Oscar Vidal, le gardien, ne fait pas de repas mais il vend quelques produits de base et le refuge dispose d’une cuisine équipée. Il sera donc possible dans tous les cas de se préparer une énorme platée de pâtes, assortie de quelques babioles.

Vieille maison à Alos d’Isil

C’est un point très positif pour la Trans Pyr’ et pour la HRP car il y avait à Alos un grand vide au niveau du ravitaillement depuis la fermeture en 2006 de la petite auberge « casa Eugenia ». D’un côté, on peut trouver quelques bricoles à l’auberge du Port de la Bonaigua (si l’on n’arrive pas trop tard…) ; de l’autre, c’est le refugi Enric Pujol, non gardé donc sans ravitaillement. C’est donc une très bonne nouvelle pour les randonneurs mais aussi pour Alos, qui va retrouver un lieu de vie en quelque sorte.

En résumé : refuge d’Alos d’Isil

– Gardien : Oscar Vidal

– Téléphone : 00 34 642 580 685

– Capacité : 20 places

– Nuitée : 15 €

– Mail : refugialos@gmail.com

– Site www.refugidalos.cat

– Pas de restauration mais cuisine équipée et vente de vivres de course

De plus, autre point très positif : le chemin des Granges de Moredo a été débroussaillé et balisé. Voilà qui pourrait nous inciter à réhabiliter cet itinéraire que nous avions déjà laissé tomber dans l’édition 2007 de la HRP car il devenait presque impraticable, au profit du passage par Isil ; d’ailleurs, nous ne l’évoquons même pas dans la Trans Pyr’. Cette portion scabreuse à souhait traverse un sous-bois ainsi que des zones de broussailles, de hautes herbes et quelques zones humides : elle va donc nécessiter un entretien annuel car ce genre de milieu évolue très vite. La fréquentation de ce sentier jouera un rôle également. Peut-être y a-t-il eu quelques modifications de parcours ? Les premiers randonneurs qui emprunteront ce sentier fraîchement remis en état sont invités à nous donner leurs impressions. A surveiller dans les années à venir pour voir si ce sentier garde un aspect accueillant ou s’il s’est à nouveau laissé envahir par la végétation.

Trans’ Alpes, Trans Pyr’ et HRP 2015 : vos Questions, c’est ici !

Comme chaque année maintenant, nous vous proposons cette rubrique où chacun et chacune pourront poser leurs questions sur l’une ou l’autre traversée. Cette formule est avantageuse pour tout le monde car elle permet à tous une consultation rapide des questions posées mais aussi des réponses que je peux y apporter. Et pour les questions qui reviennent souvent, je n’aurai qu’une seule réponse à écrire… Si toutefois dans vos questions figurent des éléments plus personnels, il vous reste bien sûr la possibilité de m’écrire directement.

Bons préparatifs et bonne rando 2015 !

Trans’ Alpes, Trans Pyr’ et HRP 2014, vos questions, c’est maintenant !

Petit message aux « retardataires » qui auraient des questions à me poser pour préparer leur traversée des Pyrénées ou des Alpes : je suis de mon côté en train de mettre au point une traversée Trans’ Alpes pour cet été et serai absent à partir du 15-20 juin, avec un retour prévu autour du 15 août. Donc, à moins que vous ne partiez qu’en fin de saison, il vous reste deux grosses semaines pour m’adresser vos questions, d’autant qu’il faut parfois plusieurs échanges pour bien préciser les choses.
De même pour ceux qui souhaiteraient quelques scans de la carte AsF n°5 qui est épuisée (voir notre article à ce sujet), n’hésitez pas à faire votre demande dès maintenant, je suis maintenant rompu à la manœuvre…
Bien sûr, un ami s’occupera des affaires courantes pour les éditions pendant mon absence mais il n’a pas fait les traversées et ne pourra probablement pas répondre à vos questions qui sont souvent d’ordre pratique ; donc, à vos claviers !
Bons préparatifs et bonne rando à tous !

Refugi de l’Estany de la Gola

Ce nouveau petit refuge non gardé situé au pied des Monts Rouch est un bel abri en pierre, inauguré fin août 2010. Il peut intéresser les randonneurs de la HRP (étape 26) ou de la Trans Pyr’ (étape 18).

Même s’il n’est pas situé directement sur le tracé de l’étape qui relie le refugi Enric Pujol à Alos d’Isil, c’est un hébergement à prendre en compte au cas où… On peut s’y rendre facilement en une trentaine de minutes depuis le Coll Curios (2423 m) : il suffit de descendre au Sud en laissant à gauche l’Estany de Calberante. On atteint alors l’Estany de la Gola (environ 2250 m) dont on rejoint l’extrémité Sud.

Caractéristiques du Refugi de l’Estany de la Gola

– Altitude : 2231 m

– Situation : à environ 150 mètres au Sud-Est et en contrebas du petit barrage de l’Estany de la Gola.

– Capacité : 10 places

– Commodités : eau et cheminée

Nous remercions Pierre de nous avoir fait part de l’info sur ce refuge.

 

 

Trans’ Alpes, HRP, Trans Pyr’ : un cru 2013 exceptionnel… Vos impressions ?

Vous avez parcouru tout ou partie de la Trans’ Alpes, de la Trans Pyr’ ou de la HRP et vous voulez partager vos impressions sur cet été 2013 plutôt très beau mais à l’enneigement très important et très tardif.
Bien sûr, les Pyrénées sont concernées au premier chef par cet enneigement mais les randonneurs de la Trans’ Alpes ont trouvé beaucoup de neige aussi sur leur parcours. Face à l’enneigement, certains se sont équipés pour tenter de suivre l’itinéraire à la lettre alors que d’autres ont préféré revoir leur parcours à la baisse (d’altitude) ou différer leur départ.
Vos commentaires sur cet été assez particulier sont les bienvenus, de même que vos remarques sur les itinéraires ou sur les topos…

HRP, TRANS PYR’ : départ différé ?

Chaque année, vous êtes un certain nombre à vouloir vous lancer dès le mois de juin sur la HRP et maintenant la Trans Pyr’. Il est vrai que c’est une très belle période quand les conditions s’y prêtent car les journées sont très longues et l’enneigement est encore conséquent au-delà de 2000 m, sans toutefois trop entraver la progression.

Seulement, certaines années, l’enneigement est trop important et, sans remonter très loin dans le temps, en 2010, des randonneurs ont dû abandonner la HRP à Arrémoulit à la fin du mois de juin à cause de la neige trop abondante aux environs des Cols du Palas et du Lavedan. Cette année, l’enneigement exceptionnel des Pyrénées durant l’hiver et la faible fonte du printemps risquent fort d’aboutir à une situation plus « critique » qu’en 2010. A titre d’exemples, il reste 1,70 m de neige à 2100 m en Haute Ariège et entre 2,70 m et 3 m à 2500 m dans le secteur Aspe-Ossau…

Donc, à moins d’une sévère canicule durant tout le mois de juin, il ne faut guère envisager un départ sur la Trans Pyr’ ou la HRP avant début juillet, voire mi-juillet ; pour ceux qui partent de la Mer ou de l’Océan bien sûr. Ceux qui ont prévu de démarrer dans les Pyrénées centrales (entre l’Ariège et la Vallée d’Ossau) doivent plutôt s’orienter sur la fin juillet ou le mois d’août, sinon ils risquent fort d’avoir à gravir les cols dans de la neige pourrie (dans laquelle on s’enfonce jusqu’au c…), tâche épuisante et qui peut s’avérer risquée suivant l’épaisseur de la couche et ce qui se trouve en dessous (gros blocs). Une autre solution est d’orienter plus son parcours sur le versant espagnol qui devrait être plus déneigé que le versant français.

Nous vous tiendrons informés de la situation, surtout si elle venait à évoluer fortement. Vous pouvez aussi téléphoner directement dans les refuges pour vous renseigner sur l’enneigement du secteur qui vous intéresse : pour la HRP, vous pouvez contacter le refuge d’Arrémoulit, qui est normalement gardé à partir de début juin. Pour la Trans Pyr’, le refuge du Rulhe sera ouvert le 1er juin ; quant au refuge de l’Etang Fourcat, il sera gardé pendant le week-end des 22 et 23 juin, en attendant l’ouverture estivale… Il semble donc qu’un certain nombre de refuges d’altitude aient déjà décidé de décaler leur date d’ouverture, ce qui fait un paramètre supplémentaire à prendre en compte.

Bons préparatifs quand même !

Un mois après avoir publié cet article, nous y revenons non pas pour parler de l’enneigement qui reste important en altitude mais pour évoquer les pluies diluviennes qui sont tombées récemment sur toute la moitié Ouest des Pyrénées françaises. Les Pyrénées espagnoles ont été touchées aussi, notamment le Vall d’Aran (Arties, Vielha, Salardu…) et l’Aragon (Vallée de Benasque).

Tout le monde a entendu parler des inondations provoquées par ces pluies au pied des Pyrénées. Pour l’instant, on ne sait pas si le décor a beaucoup évolué en altitude mais il est très possible que les sentiers soient touchés à des altitudes plus basses, avec des glissements de terrain ou des effondrements partiels, des passerelles emportées, des blocs ou des arbres entravant le passage…

On en saura un peu plus dans quelque temps, quand les premiers randonneurs auront informé les suivants des aléas qui les attendent… De plus, on peut espérer que sur les sentiers très fréquentés (du Parc national par exemple), des aménagements seront réalisés pour pallier ces problèmes et faciliter le passage des randonneurs.

Bonne route à tous et prudence !