Trans’ Alpes : Carte AsF n°5 épuisée

Vous savez sans doute qu’il existe une série de carto-guides au 1/25000 (Alpes sans Frontières, AsF) qui couvre les zones frontalières entre la France et l’Italie. Initialement, 20 carto-guides étaient prévus mais seulement 17 ont été réalisés ; il manque les trois concernant la frontière franco-suisse (n° 18 à 20). Si la partie « guide » de ces carto-guides nous a paru assez touffue (quand nous avons réussi à l’avoir en français), nous avons par contre beaucoup apprécié les cartes dont certaines nous sont très utiles pour la Trans’ Alpes, qui passe souvent sur le « versant » italien.

Carte AsF n°5 Argentera - Mercantour

Nous abordons ici un problème relatif à la carte AsF n°5, intitulée Argentera – Mercantour, concernant les étapes 36 et 37 de la Trans’ Alpes. Chaque année, nous sommes amené à envoyer les scans de cette carte n°5 de manière individuelle à plusieurs randonneurs (pour ne pas dire plus) qui se trouvent dans l’impossibilité de se la procurer, que ce soit la version papier ou même la version électronique.

Nous sommes donc intervenu auprès de la Fédération Française des Clubs de Montagne et Alpinisme (FFCAM) afin de demander la permission de donner en libre service sur notre site les quelques scans A4 relatifs à la carte non disponible. Après quelques échanges de mails, celle-ci nous a renvoyé vers l’IGN qui détient les droits sur ces cartes.
Nous avons alors proposé à l’IGN de faire figurer sur les scans en surimpression le logo de l’IGN de manière à ce qu’on ne puisse ignorer la provenance des documents mais rien n’y a fait. On nous a baladé de correspondant en correspondant jusqu’à ce qu’on nous dise que c’étaient des documents soumis à des droits… Sans blague, merci du renseignement !
Nous avons pourtant avancé auprès de l’IGN l’argument que ces extraits de cartes au 1/25000 fournissaient des renseignements importants sur cette étape délicate qu’est l’étape 37 (le Colle di Brocan est l’un des plus sauvages de la Trans’ Alpes) et que la sécurité des randonneurs était en jeu d’une certaine manière : en effet, pour une étape aussi ardue, une carte au 1/25000 est toujours appréciable. Elle permet de se situer et de suivre plus facilement le descriptif de l’étape. Mais cet argument est visiblement de peu de poids devant la question des droits…
N’oublions pas que l’IGN est une structure de l’état, que vous et moi alimentons avec nos faibles deniers ! C’est vrai que sur ce coup-là, l’IGN n’a aucun bénéfice direct à tirer de son geste, à part se faire un peu de pub et rendre service à des gens qui les font vivre et sont en plus de très bons clients (car nous avons tous acheté un certain nombre de cartes IGN au 1/25000 et dans ce cas précis, les randonneurs veulent encore acheter cette carte n°5 mais ils ne peuvent pas), mais ce genre de considération n’a plus cours de nos jours. Les seuls arguments qui pourraient émouvoir ces braves gens seraient sans doute un beau chèque avec plein de zéros…
En attendant, le zéro, nous l’attribuons à l’IGN ! Et bien pointé !
Nous avons consacré cet article au carto-guide AsF n°5 mais il semble (nous venons de vérifier sur le site de l’IGN) que le carto-guide n°8 soit également épuisé, alors que le n°4 serait en cours de réapprovisionnement… Pour le n°8, ce n’est pas vraiment un problème puisque les zones qui nous intéressent sont également présentes sur les cartes françaises. Par contre, souhaitons que le n°4 soit à nouveau disponible car l’étape 38 et le début de la 39 sont concernés par cette carte.
En attendant une meilleure solution dans un futur pas trop éloigné (?), que les randonneurs se rassurent, nous continuerons à leur envoyer les extraits de cette carte AsF n°5 de manière individuelle. C’est vrai, pourquoi faire simple…