Nouveau numéro de téléphone

Un petit mot pour vous informer que nous avons un nouveau numéro de téléphone. Ayant changé d’opérateur internet, la connexion semble plus stable et plus durable. Nous allons pouvoir reprendre le site en mains et commencer par valider tous les commentaires qui ne l’ont pas été. A notre décharge, nous dirons que ces derniers mois, la gestion du site n’a pas été des plus simples, avec une connexion internet très très épisodique… Toutes nos excuses à ceux que nous avons oubliés, nous allons essayer de répondre à vos demandes, dans la mesure où il n’est pas trop tard…

Connection : le Retour !

Nous vous avons informé il y a un certain temps maintenant de nos problèmes de connection, nous avons bien fait car ils ont duré au-delà de nos espoirs les plus fous… Après un retour de la connection internet le 21 décembre, nous avons cru que le Père Noël était passé un peu en avance mais le 1er janvier, nouvelle coupure jusqu’en milieu de semaine dernière ! Depuis, tout va bien et cela nous a même été confirmé officiellement, donc on peut être tranquille…
Car nous avons un certain retard à combler, par exemple en envois de scans de la carte AsF n°5, articles, mises à jour sur les deux traversées…
Et comme il n’est pas trop tard, nous en profitons pour vous souhaiter une très belle année à tous, avec de beaux projets montagnards.

Nouvelle adresse mais toujours pas de connection…

nous ne pensions pas en faire une histoire mais notre déménagement nous prive de connection depuis presque trois semaines… Et ce n’est pas fini puisque nous devons faire quelques aménagements avant de prendre un nouveau rendez-vous avec un agent compétent qui nous installera un câble tout neuf…

Ne soyez donc pas inquiets si nous ne publions pas grand’ chose en ce moment ou si nous ne répondons pas immédiatement à vos requêtes (ou à vos messages téléphoniques). Merci de votre compréhension et à bientôt…

Refugi de Certascan : nouvelles du front…

Refuge de Certascan, le 02 Mars 2013

Cela fait maintenant plus de 2 ans qu’Alejandro lutte pour conserver son poste de gardien du refuge de Certascan (situé en Catalogne, non loin de la Pica d’Estats). Il est opposé à une compagnie hydroélectrique, propriétaire du refuge, qui veut changer la nature de son contrat avec la fédération catalane de la montagne (FEEC), qui a en charge la gestion du refuge.

Changer la nature du contrat implique entre autres l’éviction d’Alejandro… Si Alejandro quitte Certascan, il y a de fortes chances pour que le refuge lui-même perde son statut de refuge de montagne, lieu essentiellement dédié à l’accueil des randonneurs et des alpinistes ; un lieu où l’on est accueilli par des êtres humains qui aiment leur métier, qui vous concoctent un vrai et bon repas, qui vous conseillent sur votre itinéraire du lendemain, qui vous dépannent en ceci ou cela… bref, qui ne voient pas en vous qu’un portefeuille à vider. Et si cette compagnie voulait conserver le refuge en l’état, pourquoi se priverait-elle des services de la personne la plus compétente pour s’en occuper ?

Alejandro, qui est LE gardien du refuge de Certascan depuis 30 ans, n’est sûrement pas étranger à l’excellente réputation qu’a acquise ce refuge ; celui-ci est devenu une étape incontournable de la HRP et maintenant de la Trans Pyr’. Il est aussi sur le parcours de la « Porta del Cel », très beau circuit entre le Pic de Certascan et la Pica d’Estats.

Ce conflit est porté devant les tribunaux et Alejandro n’est pas du tout convaincu que l’issue de ce procès lui sera favorable ; il préférerait donc qu’il ait lieu après la saison 2013. Peut-être donc la suite et la fin de ce triste feuilleton à l’automne ? Nous vous tiendrons informés.

PS : bizarrement, même si son nom figure toujours sur la page d’accueil, le blog d’Alejandro n’est plus accessible depuis le site du refugi de Certascan (http://www.certascan.com)…

Sortie du topo-guide Trans Pyr’

Trans Pyr’ ou la Haute Route des Pyrénées d’Est en Ouest. Après 13 éditions de la Haute Randonnée Pyrénéenne (HRP) décrite d’Ouest en Est, nous nous sommes dit « le changement, c’est maintenant ! ».

26 €

Voici donc Trans Pyr’, le premier descriptif de la Haute Route de Banyuls à Hendaye : 45 étapes sur un itinéraire d’altitude qui emprunte beaucoup à la HRP sans en être l’exacte réplique. De nombreuses variantes et ascensions de sommets enrichissent le parcours, avec un traitement de faveur pour l’Ariège. Ceux qui le souhaitent pourront personnaliser leur traversée : en fonction du choix des variantes, il est possible d’écourter la traversée à 40 étapes en la rendant un peu plus facile ou au contraire, de se concocter un itinéraire plus musclé et aventureux, avec quelques sommets à la clé…

Une « Chevauchée Fantastique » dans les montagnes pyrénéennes, pour randonneurs expérimentés ou bien accompagnés.

Page « Mises à Jour »

Juste un mot pour inviter les randonneurs qui comptent se lancer sur la Trans’Alpes à jeter un œil sur la page « Mises à Jour » avant de partir. Cette rubrique n’est pour l’instant pas très fournie (heureusement !) mais elle est sans aucun doute amenée à s’enrichir…

Cette page pourra contenir toutes sortes d’infos sur les refuges, l’ouverture ou la fermeture de commerces, mais s’attachera aussi à signaler d’éventuelles erreurs ou omissions dans la description du parcours. Des précisions supplémentaires pourront être ajoutées sur certaines étapes, suite par exemple à des questions récurrentes de randonneurs.

Vous-même qui aurez arpenté la Trans’Alpes cet été pourrez participer à la vie de cette page en nous envoyant vos questions ou vos commentaires.

Sortie du guide de rando Trans’Alpes

Entre le Lac Léman et la Mer Méditerranée, la traversée Trans’Alpes égrène ses 41 étapes sur un parcours sauvage et original, dont la devise pourrait être « au-dessus des GR, en-dessous des glaciers ».

S’adressant à des randonneurs habitués au terrain « montagne », l’itinéraire compte quelques étapes « musclées », assorties de passages sur blocs, de franchissement de névés ou/et demandant un bon sens du terrain et de l’orientation.

Ceux qui connaissent les Pyrénées ne seront pas trop dépaysés puisque nous avons élaboré cette traversée des Alpes en nous inspirant directement de la « philosophie » de la célèbre Haute Randonnée Pyrénéenne (HRP).

Trans’Alpes évolue la plupart du temps entre 2000 m et 3000 m, à la recherche de cols peu fréquentés et de belles sensations montagnardes. Une autre approche de la rando dans les Alpes…