Trans’ Alpes, Trans Pyr’, HRP 2020: vos retours

Beaucoup d’entre vous sont déjà rentrés de leur périple estival en montagne et certains ont commencé à nous faire part de leurs retours. Nous ouvrons donc cette rubrique « Retours 2020 » qui concerne aussi bien la Trans Pyr’ que la Trans’ Alpes ; sans oublier la HRP (traversée Ouest – Est) cela va de soi.
Parmi toutes vos mises à jour et remarques diverses, nous sommes intéressés par votre sentiment sur l’accueil dans les refuges gardés français, suisses, italiens et espagnols.
La question a été évoquée par plusieurs randonneurs de la Trans Pyr’ que nous avons rencontrés en juillet. Ils nous ont affirmé avoir été reçus comme des pestiférés au refuge d’Ull de Ter (étape 6). Certes, la Catalogne avait été reconfinée depuis peu mais cela justifiait-il un accueil aussi discriminatoire et exécrable ? Nous sommes d’ailleurs surpris de ces témoignages car l’accueil à Ull de Ter est d’ordinaire plutôt sympa. Changement de gardien ou contexte très particulier dû au virus ? Vos expériences sur le sujet nous intéressent ; en espérant qu’Ull de Ter apparaîtra alors comme une exception…

3 réflexions sur « Trans’ Alpes, Trans Pyr’, HRP 2020: vos retours »

  1. Après un HRP en 39j ( est ouest) en 2019, je viens d’effectuer avec au moins le même bonheur la TRANS’ALPES cette année en 32j.
    Si le dénivellé semble identique ( environ 45000m) il doit y avoir un peu moins de km , 650?
    Beaucoup de randonneurs rêvent avec raison ( j’étais l’un d’eux) de faire une HRP, si c’est fait et si ça vous a plu alors vous ne serez pas être déçu par la TRANS’ALPES.
    C’est du même niveau, aussi exigeant, aussi beau aussi aventureux bref tout ce que l’on aime.
    Il me semble que si le parcours pyrénéens peut se faire dans les 2 sens , il faut privilégier le sens nord sud pour les Alpes.
    Il y a des cols que je n’aurais pas aimé descendre, après c’est une question personnelle mais certains passages me semblent dangereux dans l’autre sens.
    Lancez vous , vous ne le regretterez pas.

  2. En aout 2020, nous avons fini la transpyr’ en 4 ans est une bonne dizaine de jours par an.
    En juin 2021, nous attaquons la trans’alpes pour 7 jours de menton à isola 2000.
    NOUS PENSIONS faire le 1er bivouac après Solpel au niveau de la Figuiéra.
    Y -a- il une fontaine ou de l’eau tout près ?
    Nous n’avons pas trouver de logement en centre ville et le camping municipal est fermé . Fighièra, nous permettra de gagner 400 m, sur la journée du lendemain qui sera très longue.
    Il me semble aussi qu’il y a peu de sources d’eau sur le parcours entre Sospel et le refuge des Merveilles ?
    merci pour vos réponses

    sol et alain

  3. Bonjour,
    Merci pour le guide Trans Pyr’ !
    Quelques commentaires et retours sur ce guide suite à ma HRP réalisée cette année d’Est en Ouest du 04 juin au 21 juillet :

    ◦ Page 7 : un argument pour le sens Est Ouest : le panneau solaire fixé sur le sac à dos fonctionne à plein régime dans ce sens.
    ◦ Page 42 : 4h20 col de Núria et non col d’Eina
    ◦ Page 59 : refuge de Sorteny gardé et très confortable !
    ◦ Page 63 : montée au Port de l’Albeille « névé peu pentu au pied du col en début de saison » Beaucoup de neige cette année 2022, le névé couvrait toute la face le 16/06. J’étais content d’avoir piolet et crampons.
    ◦ Page 63 : ouverture du refuge de l’Etang Fourcat le 24/06/2022
    ◦ Page 88 : 5h05 quand on rejoint la route après la passerelle de la Peña (ou Pina, 1315 m) il est possible de remonter la route vers le Nord sur 1,7 km pour atteindre facilement le refuge de Fornet, refuge gardé très confortable où l’on mange très bien !
    ◦ Page 119 : 2h20 au terminus de la piste, ~2080 m, je n’ai pas trouvé « le sentier qui monte en gros Ouest, en serpentant quelque peu… ». Il est bien indiqué sur la carte (open source), mais rien sur le terrain ? Si on suit le chemin indiqué sur la carte en s’aidant du GPS, cela oblige à grimper un goulet très raide en herbe, pas très confortable. Le plus sûr est je pense de prendre au terminus de la piste le chemin qui monte vers le Sud en direction du lac de Saboredo. Le chemin s’oriente progressivement vers l’Ouest et ensuite de bifurquer vers le Nord en retrouvant le chemin « Carros de Foc » à 2300 m.
    ◦ Page 125 : je ne suis pas allé au refuge de la Renclusa, j’ai continué jusqu’au « refuge hôtel » de l’Hospital de Benasque, et je ne le regrette pas ! Je recommande cette adresse grand luxe, pas très cher (76€ la demi-pension), chambre individuelle, douche bouillante, très bon repas, bon vin, petit-déjeuner pantagruélique…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *