Refugi de l’Estany de la Gola

Ce nouveau petit refuge non gardé situé au pied des Monts Rouch est un bel abri en pierre, inauguré fin août 2010. Il peut intéresser les randonneurs de la HRP (étape 26) ou de la Trans Pyr’ (étape 18).

Même s’il n’est pas situé directement sur le tracé de l’étape qui relie le refugi Enric Pujol à Alos d’Isil, c’est un hébergement à prendre en compte au cas où… On peut s’y rendre facilement en une trentaine de minutes depuis le Coll Curios (2423 m) : il suffit de descendre au Sud en laissant à gauche l’Estany de Calberante. On atteint alors l’Estany de la Gola (environ 2250 m) dont on rejoint l’extrémité Sud.

Caractéristiques du Refugi de l’Estany de la Gola

– Altitude : 2231 m

– Situation : à environ 150 mètres au Sud-Est et en contrebas du petit barrage de l’Estany de la Gola.

– Capacité : 10 places

– Commodités : eau et cheminée

Nous remercions Pierre de nous avoir fait part de l’info sur ce refuge.

 

 

Trans’ Alpes, HRP, Trans Pyr’ : un cru 2013 exceptionnel… Vos impressions ?

Vous avez parcouru tout ou partie de la Trans’ Alpes, de la Trans Pyr’ ou de la HRP et vous voulez partager vos impressions sur cet été 2013 plutôt très beau mais à l’enneigement très important et très tardif.
Bien sûr, les Pyrénées sont concernées au premier chef par cet enneigement mais les randonneurs de la Trans’ Alpes ont trouvé beaucoup de neige aussi sur leur parcours. Face à l’enneigement, certains se sont équipés pour tenter de suivre l’itinéraire à la lettre alors que d’autres ont préféré revoir leur parcours à la baisse (d’altitude) ou différer leur départ.
Vos commentaires sur cet été assez particulier sont les bienvenus, de même que vos remarques sur les itinéraires ou sur les topos…

HRP, TRANS PYR’ : départ différé ?

Chaque année, vous êtes un certain nombre à vouloir vous lancer dès le mois de juin sur la HRP et maintenant la Trans Pyr’. Il est vrai que c’est une très belle période quand les conditions s’y prêtent car les journées sont très longues et l’enneigement est encore conséquent au-delà de 2000 m, sans toutefois trop entraver la progression.

Seulement, certaines années, l’enneigement est trop important et, sans remonter très loin dans le temps, en 2010, des randonneurs ont dû abandonner la HRP à Arrémoulit à la fin du mois de juin à cause de la neige trop abondante aux environs des Cols du Palas et du Lavedan. Cette année, l’enneigement exceptionnel des Pyrénées durant l’hiver et la faible fonte du printemps risquent fort d’aboutir à une situation plus « critique » qu’en 2010. A titre d’exemples, il reste 1,70 m de neige à 2100 m en Haute Ariège et entre 2,70 m et 3 m à 2500 m dans le secteur Aspe-Ossau…

Donc, à moins d’une sévère canicule durant tout le mois de juin, il ne faut guère envisager un départ sur la Trans Pyr’ ou la HRP avant début juillet, voire mi-juillet ; pour ceux qui partent de la Mer ou de l’Océan bien sûr. Ceux qui ont prévu de démarrer dans les Pyrénées centrales (entre l’Ariège et la Vallée d’Ossau) doivent plutôt s’orienter sur la fin juillet ou le mois d’août, sinon ils risquent fort d’avoir à gravir les cols dans de la neige pourrie (dans laquelle on s’enfonce jusqu’au c…), tâche épuisante et qui peut s’avérer risquée suivant l’épaisseur de la couche et ce qui se trouve en dessous (gros blocs). Une autre solution est d’orienter plus son parcours sur le versant espagnol qui devrait être plus déneigé que le versant français.

Nous vous tiendrons informés de la situation, surtout si elle venait à évoluer fortement. Vous pouvez aussi téléphoner directement dans les refuges pour vous renseigner sur l’enneigement du secteur qui vous intéresse : pour la HRP, vous pouvez contacter le refuge d’Arrémoulit, qui est normalement gardé à partir de début juin. Pour la Trans Pyr’, le refuge du Rulhe sera ouvert le 1er juin ; quant au refuge de l’Etang Fourcat, il sera gardé pendant le week-end des 22 et 23 juin, en attendant l’ouverture estivale… Il semble donc qu’un certain nombre de refuges d’altitude aient déjà décidé de décaler leur date d’ouverture, ce qui fait un paramètre supplémentaire à prendre en compte.

Bons préparatifs quand même !

Un mois après avoir publié cet article, nous y revenons non pas pour parler de l’enneigement qui reste important en altitude mais pour évoquer les pluies diluviennes qui sont tombées récemment sur toute la moitié Ouest des Pyrénées françaises. Les Pyrénées espagnoles ont été touchées aussi, notamment le Vall d’Aran (Arties, Vielha, Salardu…) et l’Aragon (Vallée de Benasque).

Tout le monde a entendu parler des inondations provoquées par ces pluies au pied des Pyrénées. Pour l’instant, on ne sait pas si le décor a beaucoup évolué en altitude mais il est très possible que les sentiers soient touchés à des altitudes plus basses, avec des glissements de terrain ou des effondrements partiels, des passerelles emportées, des blocs ou des arbres entravant le passage…

On en saura un peu plus dans quelque temps, quand les premiers randonneurs auront informé les suivants des aléas qui les attendent… De plus, on peut espérer que sur les sentiers très fréquentés (du Parc national par exemple), des aménagements seront réalisés pour pallier ces problèmes et faciliter le passage des randonneurs.

Bonne route à tous et prudence !

Mises à jour Trans Pyr’

Même si le topoguide Trans Pyr’ est encore tout frais, la page « Mises à Jour » commence à avoir quelques raisons d’être ; c’est pourquoi nous l’inaugurons aujourd’hui.

Massif du Balaïtous en montant au Pic de l’Enfer Nord

D’abord, nous tenions à rectifier certaines imperfections du guide : quelques légendes de photos oubliées, un sous-titre d’étape erroné, erreur de localisation du « Bar des 3000 ». Ensuite, nous voulions vous fournir les coordonnées du nouveau refuge (gardé) de los Ibones de Bachimana ; ce refuge est situé sur une très belle variante de deux étapes à travers le massif des Pics de l’Enfer, qui était jusqu’à maintenant plutôt réservée aux non-campeurs.

Bien sûr, cette page est amenée à s’enrichir, pour une part non négligeable sur la base de vos témoignages et de vos remarques. Alors, n’hésitez pas à nous signaler une erreur dans le guide ou un changement sur le terrain (gardien de refuge, nouveau balisage, difficulté non signalée…). Certes, pour les premiers compte-rendus de terrain, il va falloir attendre encore un peu, d’autant que pour l’instant, les montagnes pyrénéennes sont encore couvertes d’une impressionnante couche de neige. Mais nous n’irons pas jusqu’à souhaiter une canicule pré-estivale…

Joseph Thirant : « Gavarnie sans le Cirque »

Nous voulons ici féliciter Joseph, gardien du refuge de la Grange de Holle à Gavarnie, pour la publication de son ouvrage « Gavarnie sans le Cirque« .

Camping du refuge de la Grange de Holle

Dans ce livre, Joseph donne la parole à des gens de la Vallée de Gèdre et des alentours qui racontent certains aspects de leur vie dans de courts récits d’une grande simplicité. Les sujets abordés sont bien sûr essentiellement tirés du monde rural et rendent parfaitement compte de la rusticité des conditions de vie dans cette profonde vallée pyrénéenne. Les textes sont illustrés par les superbes clichés de Joseph qui font de ce livre un très beau témoignage écrit et visuel. D’ailleurs, le public ne s’y est pas trompé puisque l’ouvrage, sorti en 2011, a déjà été réimprimé.

Bravo Joseph ! En attendant la suite…

Le livre est disponible dans les librairies des Hautes Pyrénées et au refuge de la Grange de Holle, au prix de 24,80 €. 150 pages. Coordonnées du refuge : 05 62 92 48 77 et grangedeholle@gmail.com

Rappelons que le refuge de la Grange de Holle est une étape de la HRP et maintenant de la Trans Pyr’ ; il est aussi sur le tracé d’une variante du GR10. Et nous félicitons cette fois Catherine et Joseph pour leur gestion « aux petits oignons » de ce beau refuge.

Refugi de Certascan : nouvelles du front…

Refuge de Certascan, le 02 Mars 2013

Cela fait maintenant plus de 2 ans qu’Alejandro lutte pour conserver son poste de gardien du refuge de Certascan (situé en Catalogne, non loin de la Pica d’Estats). Il est opposé à une compagnie hydroélectrique, propriétaire du refuge, qui veut changer la nature de son contrat avec la fédération catalane de la montagne (FEEC), qui a en charge la gestion du refuge.

Changer la nature du contrat implique entre autres l’éviction d’Alejandro… Si Alejandro quitte Certascan, il y a de fortes chances pour que le refuge lui-même perde son statut de refuge de montagne, lieu essentiellement dédié à l’accueil des randonneurs et des alpinistes ; un lieu où l’on est accueilli par des êtres humains qui aiment leur métier, qui vous concoctent un vrai et bon repas, qui vous conseillent sur votre itinéraire du lendemain, qui vous dépannent en ceci ou cela… bref, qui ne voient pas en vous qu’un portefeuille à vider. Et si cette compagnie voulait conserver le refuge en l’état, pourquoi se priverait-elle des services de la personne la plus compétente pour s’en occuper ?

Alejandro, qui est LE gardien du refuge de Certascan depuis 30 ans, n’est sûrement pas étranger à l’excellente réputation qu’a acquise ce refuge ; celui-ci est devenu une étape incontournable de la HRP et maintenant de la Trans Pyr’. Il est aussi sur le parcours de la « Porta del Cel », très beau circuit entre le Pic de Certascan et la Pica d’Estats.

Ce conflit est porté devant les tribunaux et Alejandro n’est pas du tout convaincu que l’issue de ce procès lui sera favorable ; il préférerait donc qu’il ait lieu après la saison 2013. Peut-être donc la suite et la fin de ce triste feuilleton à l’automne ? Nous vous tiendrons informés.

PS : bizarrement, même si son nom figure toujours sur la page d’accueil, le blog d’Alejandro n’est plus accessible depuis le site du refugi de Certascan (http://www.certascan.com)…

Refugio de los Ibones de Bachimaña

Il y a du nouveau sur la variante de la Trans Pyr’ qui visite le massif des Pics de l’Enfer en deux étapes :

– Etape 1  Refuge des Oulettes de Gaube – Refugio de Bachimana

– Etape 2  Refugio de Bachimana – Refuge d’Arrémoulit

Le refugio de Bachimana que nous évoquons ici est un abri de berger mais nous vous avions parlé d’un nouveau refuge en construction à l’extrémité Sud du Lac supérieur de Bachimana, dont nous attendions l’ouverture.

Ça y est, ce nouveau refuge est maintenant ouvert et s’appelle donc le Refugio de los Ibones de Bachimana. Voici ses caractéristiques telles qu’elles sont données sur le site des refuges aragonais :

– Altitude : 2200m

– Capacité : 80 places

– Téléphone : 697 126 967

– Ouverture : toute l’année

– Mail : refugiodelosibones@hotmail.es

– Propriétaire et gestionnaire : Fédération Aragonaise de Montagne

C’est une bonne nouvelle pour les randonneurs non-campeurs qui pourront ainsi s’élancer sur cette très belle variante et faire halte dans un refuge gardé. Il est vrai que cette variante sur deux jours est plus équilibrée au point de vue horaire que l’itinéraire principal avec la terrible étape 33 (Refuge Wallon – Refuge d’Arrémoulit). Cependant, l’itinéraire le plus direct et le plus aisé entre les Oulettes de Gaube et Arrémoulit reste le passage par les Cols des Mulets, d’Arratille et de la Fache.

 

Sortie du topo-guide Trans Pyr’

Trans Pyr’ ou la Haute Route des Pyrénées d’Est en Ouest. Après 13 éditions de la Haute Randonnée Pyrénéenne (HRP) décrite d’Ouest en Est, nous nous sommes dit « le changement, c’est maintenant ! ».

26 €

Voici donc Trans Pyr’, le premier descriptif de la Haute Route de Banyuls à Hendaye : 45 étapes sur un itinéraire d’altitude qui emprunte beaucoup à la HRP sans en être l’exacte réplique. De nombreuses variantes et ascensions de sommets enrichissent le parcours, avec un traitement de faveur pour l’Ariège. Ceux qui le souhaitent pourront personnaliser leur traversée : en fonction du choix des variantes, il est possible d’écourter la traversée à 40 étapes en la rendant un peu plus facile ou au contraire, de se concocter un itinéraire plus musclé et aventureux, avec quelques sommets à la clé…

Une « Chevauchée Fantastique » dans les montagnes pyrénéennes, pour randonneurs expérimentés ou bien accompagnés.

Appel du 18 Juin : Sauvons la Géla !

Après Alejandro du refuge de Certascan, nous vous proposons maintenant d’apporter votre soutien à la préservation d’un grand site des Pyrénées, que la HRP affectionne particulièrement. La Vallée de la Géla, que dominent les Lacs et la Muraille de Barroude, risque d’être défigurée par un projet de remontées mécaniques et ses dommages collatéraux (construction de parkings, de bâtiments, aménagement d’une piste d’accès aux remontées…, bref, que du bonheur !).

Sans même chercher à estimer les éventuelles retombées économiques de ce genre d’infrastructures (toujours mirobolantes selon les concepteurs), nous pensons qu’elles portent gravement atteinte à l’intégrité de la montagne et y sommes donc franchement opposé.

A notre avis, un bel exemple de « sous-développement » durable… Durable dans le sens où nos enfants et petits-enfants pourront contempler pendant longtemps les piliers en béton fissurés et autres câbles rouillés de ce « machin » laissé à l’abandon, comme on l’a déjà vu ailleurs.

Pour en savoir plus sur les richesses de cette vallée située en bordure du Parc national et contribuer à la préserver (ainsi que la Vallée de Saux concernée également), rendez-vous sur l’excellent site :

http://www.sauvons-la-gela.org

Trans’Alpes ou HRP : des Questions ?

Ce n’est pas encore l’été mais la saison des préparatifs bat son plein. Si vous avez des questions concernant la traversée Trans’Alpes ou la Haute Randonnée Pyrénéenne (dont je m’occupe également), n’hésitez pas à prendre contact avec moi dès maintenant comme certains l’ont déjà fait ; « an effet », plusieurs échanges sont parfois nécessaires pour bien préciser les choses et il arrive qu’après une première réponse de ma part, de nouvelles questions se posent à vous… Etc…

A vos claviers et bonne préparation !