Sortie du topo-guide Trans Pyr’

Trans Pyr’ ou la Haute Route des Pyrénées d’Est en Ouest. Après 13 éditions de la Haute Randonnée Pyrénéenne (HRP) décrite d’Ouest en Est, nous nous sommes dit « le changement, c’est maintenant ! ».

26 €

Voici donc Trans Pyr’, le premier descriptif de la Haute Route de Banyuls à Hendaye : 45 étapes sur un itinéraire d’altitude qui emprunte beaucoup à la HRP sans en être l’exacte réplique. De nombreuses variantes et ascensions de sommets enrichissent le parcours, avec un traitement de faveur pour l’Ariège. Ceux qui le souhaitent pourront personnaliser leur traversée : en fonction du choix des variantes, il est possible d’écourter la traversée à 40 étapes en la rendant un peu plus facile ou au contraire, de se concocter un itinéraire plus musclé et aventureux, avec quelques sommets à la clé…

Une « Chevauchée Fantastique » dans les montagnes pyrénéennes, pour randonneurs expérimentés ou bien accompagnés.

9 réflexions au sujet de « Sortie du topo-guide Trans Pyr’ »

  1. Bonsoir,
    « le premier descriptif de la Haute Route de Banyuls à Hendaye », pas tout à fait !
    La première HRP a été réalisée d’Est en Ouest en 1968 par par Jean-Pierre Neau, Claude Major et Georges Véron sous l’impulsion de Joseph Ribas. Elle a été décrite par G. Véron dans « Souvenirs d’un Pyrénéiste » (ISBN 978-2-84182-302-4).
    Il ne faut pas oublier la traversée d’Est en Ouest de Jean Bepmale en 1906 ni celle d’Est en Ouest et à toutes crêtes de Louis Audoubert et Guy Panozzo en 1985 et 1986 (ISBN 978-2-86726-785-7).
    De nombreux « HRPistes » ont également parcouru la HRP d’Est en Ouest avec bien souvent des variantes.
    Et sur le Net, des descriptions détaillées de HRP Est-Ouest existent (par exemple ma modeste publication sous Licence « Creative Commons (CC BY-NC-SA 3.0) » : « LA HAUTE RANDONNÉE PYRÉNÉENNE (HRP) A CONTRE-COURANT » http://gerard.cayez.pagesperso-orange.fr/HRP/Itineraire.htm.

    Ceci étant, je me réjouis de votre initiative d’éditer un topo-guide d’une HRP également « à contre courant » 😉
    Je ne vais pas manquer de commander ce livre.

    Gérard Cayez

    PS : Bref historique des traversées des Pyrénées
    – 1807 : Augustin Pyramus de Candolle, botaniste, traverse les Pyrénées d’Est en Ouest en y réalisant plusieurs ascensions.
    – 1817 : Friedrich Parrot relie Saint-Jean-de-Luz à Canet-Plage en réalisant la première ascension de la Maladetta.
    – 1902 : Les frères Cadier (George, Henri, Albert, Edouard, Charles) relient Bagnères-de-Luchon à Héas en réalisant plusieurs ascensions, notamment l’Anéto, le Pic du Milieu, la Maladetta, le Maupas, le Pic Oriental des Crabioules, le Perdiguère, les Gourgs-Blancs, le Grand Batchimale (Schrader), les Posets, la Munia.
    – 1903 : Les cinq frères Cadier relient Luz-Saint-Sauveur à Osse-en-Aspe en réalisant plusieurs ascensions, notamment le Pic Long, le Campbieil, le Grand Astazou, le Marboré, le Cylindre, le Mont Perdu, le Soum de Ramond, le Taillon, le Tapou, la Pique Longue du Vignemale, le Balaïtous.
    – 1906 : Jean Bepmale joint Banyuls à Saint-Jean-de-Luz par la moyenne montage, notamment par le versant espagnol et avec l’aide de porteurs.
    – 1936 : Fernand Grisel relie en solitaire Saint-Jean-de-Luz à Canet-Plage.
    – 1964 : Parution du premier topo-guide du GR10 (Haute-Garonne et Hautes-Pyrénées) à l’initiative de Jean et Francine Adisson.
    – 1968 : Charles Laporte réalise la première traversée à skis des Pyrénées.
    – 1968 : Jean-Pierre Neau (22 ans), Claude Major (18 ans) et Georges Véron (35 ans), relient en 38 jours Banyuls à Hendaye par ce qui deviendra la HRP dont l’initiative revient à Joseph Ribas.
    Charles Etchepare (65 ans) et Georges Lussac (20 ans) firent partie de l’équipe mais ne purent les acompagner qu’en partie.
    – 1974 : Première édition du guide de la HRP par Georges Véron.
    – 1978 : Parution du topo-guide « A ski de l’Atlantique à la Méditerranée par le haute route d’hiver des Pyrénées » de Robert Ollivier et Jean-Louis Pérès.
    – 1985 et 1986 : Louis Audoubert et Guy Panozzo traversent les Pyrénées à toutes crêtes de Cerbère à Hendaye (dont des escalades de niveau D avec des passages de V/V+).

  2. Bonjour,
    Bravo pour cette description Est-Ouest, dans le sens des belles lumières.
    Deux questions avant peut-être de le commander :
    . Le topo est-il également disponible en librairie ? (pas trouvé chez Arthaud à Grenoble, pourtant spécialisé en livres et cartes de montagne),
    . Comprend-t-il des cartes, des croquis ?
    Merci d’avance,
    Jean-Louis

    • Merci pour ces deux excellentes questions auxquelles je réponds dans l’ordre :
      – pour les points de vente, le guide Trans Pyr’ est sorti il y a un mois et, à part sur notre site, il n’est pour l’instant présent que dans quelques librairies et magasins de sport des Pyrénées, dont nous vous donnerons la liste incessamment. La librairie Arthaud possède déjà dans ses rayons notre guide Trans’ Alpes, il est donc possible que Trans Pyr’ y soit bientôt, dans le courant de l’automne. Sinon, à Grenoble, vous pouvez trouver le guide Trans’ Pyr au « Vieux Campeur », ainsi que dans tous les autres « Vieux Campeur » de France.
      – Il n’y a pas d’extraits de cartes dans le guide. Les parcours des étapes sont des tracés élaborés à partir de cartes au 1/25000, où figurent également les crêtes environnantes, les lacs, quelques sommets et tous les points de repère importants du descriptif. Les variantes sont figurées dans une autre teinte que le tracé principal pour éviter toute confusion. Voir l’extrait ci-dessous
      Tracé Etape 13 Trans Pyr'
      J’ajouterai que les randonneurs de Trans’ Alpes qui ont utilisé ce type de tracés n’ont pas eu à s’en plaindre à ce jour ; au contraire, certains en sont même très satisfaits (voir le commentaire de Camille).
      Voilà pour ces deux points mais si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas…
      Jérôme

  3. Bonjour ,
    J’ai pris connaissance de votre livre chez une amie que vous connaissez également et qui tient le bon gîte de Mounicou : Nini Lamic , la fille d’Eugénie Denjean .
    Je l’ai parcouru et il me paraît plus complet que le précédent paru chez Rando éditions ; des variantes en plus .
    L’étape 13 est une de mes virées préférées dans la montagne d’Ariège . Nuités au gîte de Mounicou et au refuge de l’étang Fourcat ( Philippe le gardien est super ) + cette étape sauvage en font un moment inoubliable .
    Vous avez dû apprécier aussi , puisque c’est la couverture de votre livre !
    * Cayez a raison , G Véron a fait sa 1re traversée dans le sens Est/Ouest

    Amitiés montagnardes

  4. Ce topo ainsi que ceux de Véron et de Pierre Marcia (La Senda) me sont très utiles dans ma préparation de ma HRP 2013(d’Est en Ouest!). J’y ajoute le récit de Gérard Cayez qui est plein d’enseignement.
    J’apprécie dans Trans Pyr’ la partie ariégeoise et l’évitement de Noarre en venant de Certascan ainsi qu’un descriptif de la région d’Ansabère.

    http://hrp2013.canalblog.com/

  5. Bonjour,
    Je ne saurai exprimer tout le bien que je pense de cet excellent livre. Extrêmement complet dans la présentation des étapes allant du graphique au temps que l’on mettra, des possibilités d’hébergement libre ou gardé, la partie topo à proprement parlé, rien ne manque. Et le côté original, ceux sont les propositions de variantes, prouvant qu’il n’y a pas un seul itinéraire, mais que chacun pourra personnaliser la Trans Pyr’ à sa guise.
    Du très bon travail, d’autant qu’à ma connaissance, il est le seul (en version papier, on ne compte pas le Net) à proposer un tel ouvrage d’Est en Ouest. A « consommer » sans modération.
    Il fut une solide base pour créer ma propre traversée.
    http://matraversee.blog4ever.com

  6. Bonjour

    Au moment de prévoir mes étapes, je pense que l’info p171 à propos du Refugio de Bacchimana qui dit : « en attendant l’ouverture du nouveau refuge qui sera gardé » est erronée. Auriez vous les nouvelles coordonnées ? Merci

    • Oui, les coordonnées du refuge gardé de Bachimana figurent dans les mises à jour de la Trans Pyr’, qui, d’ailleurs, devraient être enrichies sous peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *