La Porta del Cel par Alejandro Gamarra

Logo La Porta del Cel

Quelques mots sur ce très beau circuit transfrontalier, au nom si évocateur, entre l’Ariège et la Catalogne (Parc Naturel d’Alt Pirineu) : ce parcours d’altitude est un mini-trek de plus ou moins cinq étapes qui visite la Pica d’Estats (3143 m, point culminant de la Catalogne) mais aussi le Montcalm et le Pic de Certascan.

Le Montcalm depuis la Pica d’Estats

L’itinéraire, qui fait souvent route commune avec la HRP ou la Trans pyr’, fait halte dans les refuges de Graus, de Certascan, du Pinet et de Vall Ferrera. Il a été mis à jour par Alejandro Gamarra, gardien du refuge de Certascan, dont nous vous avons déjà parlé ; il a d’ailleurs rédigé un topoguide décrivant ce trek par le menu mais il n’est pas (encore) traduit en français. Outre les sommets prestigieux à gravir, l’itinéraire, qui serpente parmi de nombreux lacs et torrents, propose une grande variété de paysages évoluant en fonction des versants et de l’altitude, passant ainsi des prairies verdoyantes à un décor glaciaire de roches et de névés…
A noter la possibilité de se faire accompagner par un guide.

Pour les amateurs de trail, la Porta del Cel peut se parcourir d’un trait mais c’est une épreuve assez « consistante » : 65 km et 5500 m de dénivelé positif (et bien sûr autant de négatif), avec en prime de nombreux passages en terrain montagne très marqué (blocs, névés…). Pour l’instant, le meilleur temps est de 11 h 57 min.

Le Pic de Sotllo et les Guins de l’Ase

Pour tout renseignement sur l’inscription, les réservations en refuges ou le règlement du trek, il suffit de consulter le site www.laportadelcel.com

Alejandro Gamarra, dont nous vous reparlerons bientôt à propos de ses problèmes avec la fédération catalane et le refugi de Certascan, nous informe qu’il vient de mettre au point un nouveau circuit transfrontalier intitulé « Muntanyes de la Llibertat » ; nous vous ferons un petit topo sur ce trek entre Ariège et Catalogne dès que nous en saurons un peu plus. En attendant, vous pouvez déjà vous régaler avec la Porta del Cel…

Une réflexion au sujet de « La Porta del Cel par Alejandro Gamarra »

  1. Pour avoir parcouru 2 étapes de la Porta del Cel, de Vall Ferrera-Pinet et Pinet-Certescans, je peux affirmer que c’est à découvrir tant par la variété des paysages, comme pour le côté confidentiel du secteur. Les étangs de Romedo sont une merveille, comme ceux de Gueroso.
    Toutefois, à conseiller pour randonneurs aguerris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *